Chargement

Un droit à la vie privée même au travail

Posté le : 11/09/2017

Un ingénieur roumain est licencié après que son employeur ait constaté, en surveillant ses communications électroniques, qu’il avait utilisé la messagerie de la société à des fins personnelles, en infraction au règlement intérieur. Faisant valoir la violation de son droit au respect de la vie privée et familiale, du domicile et de la correspondance, le salarié saisit la Cour européenne des droits de l’homme. Il obtient finalement gain de cause, après que les juges aient constaté que l’intéressé n’avait pas été informé de la nature et de l’étendue de la surveillance opérée par son employeur, ni de la possibilité que celui-ci ait accès au contenu même des messages. Surveiller les mails de ses salariés sans les avertir est donc bien interdit !

La décision de justice : http://data.over-blog-kiwi.com/0/93/23/69/20170905/ob_0666fe_arret-cedh-de-grande-chambre-barbulesc.pdf

Autres articles

Prise de congé sans l’accord de l’employeur

Après avoir constaté que le salarié avait pris des congés sans avoir obtenu l’autorisation préalable de son employeur, les juges confirment que son licenciement est justifié.

Lire la suite

Liberté d’expression : l’abus est sanctionné

Une entreprise licencie l’une de ses salariés, lui reprochant une attitude trop critique vis-à-vis de l’employeur.

Lire la suite

Liberté d’expression : l’abus est sanctionné

Une entreprise licencie l’une de ses salariés, lui reprochant une attitude trop critique vis-à-vis de l’employeur

Lire la suite

Pas d’indemnisation sans préjudice

Un salarié licencié pour faute grave réclame à son employeur des dommages-intérêts pour non-respect de la procédure de licenciement.

Lire la suite

Sanction disciplinaire et prescription

Une salariée est licenciée en novembre 2011 pour faute grave. Faisant valoir que son employeur avait agi trop tardivement, elle conteste cette mesure en justice

Lire la suite

Licenciement : convocation à l’entretien

Un salarié reproche à son employeur de ne pas avoir indiqué, dans la lettre de convocation à l’entretien préalable de licenciement, les griefs qu’il avait contre lui.

Lire la suite

Copyright @ ACTUSITE 2018 - Mentions légales